Lune
LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum
 
 
 
LTDL : La Tanière des Lycans Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

MES POÈMES ♪

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum -> COMMUNAUTÉ -> VOS CRÉATIONS -> POÈMES/NOUVELLES/ROMANS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 05:58 (2012)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Bonjour ou bonsoir, voilà depuis que je suis toute petite, je passe mon temps à écrire, que ce soit poèmes ou petites histoires. Depuis 1 an, je me suis lancé dans l'écriture d'un vrai livre que j'ai vraiment énormément avancé et qui, aujourd'hui, est plus proche de la fin que du début. Mais j'ai écris de nombreux poèmes, et j'aimerais vous faire part de quelques un. Je suis plus à l'aise sur le sentiments de tristesse, mais j'en ai fait quelqu'un sur le bonheur. Attention, pas de plagiat, on touche avec les yeux et rien d'autre !


La lune se reflète sur mon visage strié de larmes
La lune accomplit ses dernières volontées
Jouissant de ses lumières dans l'obscurité
Tu m'as brisé comme si je n'étais qu'un simple jouet
Depuis quand me mentais-tu ?
Un mois, un an, une éternité ?
Est-ce mon âme que tu désires ?
Eh bien, viens donc la prendre
N'hésite plus
Sans toi à mes côtés
Elle n'est plus rien à mes pensées



-----------------------------------------------------------------------


Tes yeux me font perdres tout mes moyens
Telle une horloge se balançant dans le néant
Mais il y a toujours une partie de mon âme
Qui s'accroche à mon corps
Pour me rappeler que
Il n'y a pas si longtemps
Tu as trompé mes sentiments


-----------------------------------------------------------------------------


Tu es partis
Sans me demander mon avis
Tu m'a quitté
Sans me demander qui j'étais
Tu as laissé mes larmes rouler
Tu as laissé mon cœur se briser
Les plaintes s'écoulent

Tel un flot interminable
Les murmures jaillissent
Tel une rivière sentimentale
Et si tu veux savoir à quel point tu m'as fait mal
Imagine un couteau qui transperce ton âme


-----------------------------------------------------------------------------------

Le temps passe
Les aiguilles tournent
La nuit se décline
Les étoiles s'éteignent
La lune se meurt
La vie s'achève
Ton coeur se glace
Rien n'est éternel


----------------------------------------------------------------------------------------

A ma meilleure amie
Qui m'a tout appris
Elle m'a appris à rire
Elle m'a appris à chanter
Elle m'a appris à crier
Elle m'a appris à pleurer
Quand on est ensemble
Deux coeurs ne font plus qu'un
On est comme deux soeurs
Et si un jour, elle venait à disparaitre
Mon coeur ne serait que déchiré en deux morceaux distint



hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 05:58 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loup-garou
Chef de meute

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 18 846
Localisation: Dans la Tanière des Lycans
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 11:03 (2012)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Ma foi tu as beaucoup de talent Shining, ils sont tous plus beaux les uns que les autres. Merci! ok


hebergeur image


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 11:47 (2012)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Merci beaucoup loup ♥

EDIT : Voilà un nouveau poème :

Je ne sais plus trop quoi penser
Si je dois crier ou pleurer
Je erre dans la solitude
M’offrant aux soupirs de lassitude
Le désespoir reste mon seul allié
Dans ce monde que je ne connais
Mon cœur ne bat plus
Il a trop longtemps combattu
Et pourtant je sais
Que si je ne continue pas d’avancer
Si je lâche la corde
Je tomberai dans un infime malheur de désaccord
Alors je t’en conjure
Accueille mes derniers supplices
Vers ma descente aux Enfers



hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 19 Jan - 17:18 (2013)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Désolée du DP :

C’est froid
Comme mon cœur
C’est blanc
Comme le sang
Non, le sang n’est pas blanc
C’est la neige qui est rouge
Tâchée par le cruel dilemme
Que tu libères

Les flocons tombent
Tels des larmes gelées par la souffrance
La souffrance que tu m’apportes
Je ne sais si tu sais à quel point c’est dur
De te voir chaque jour dans ton manteau blanc
Sans jamais pouvoir te parler en face

Et toi tu ne sais rien
Tu te contentes de me parler
Sans aucun commentaire
Sur les bourrasques que dehors
Chacun de nous entend


hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Loup-garou
Chef de meute

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 18 846
Localisation: Dans la Tanière des Lycans
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Sam 19 Jan - 17:24 (2013)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Très beau poème ok


hebergeur image


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 20 Jan - 04:18 (2013)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Merci Loup ♥


hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
astinoos


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2013
Messages: 98
Localisation: Quelque part dans une grotte
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 21:26 (2013)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Bravo Shining ce sont tous de très beau poème Smile


hebergeur image


Suis ton instincts et tu trouvera les réponse a tes question..
Revenir en haut
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 06:10 (2013)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Merci à toi ^^


hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 18:31 (2014)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Ça date, mais bon, je mets à jour ^^

Voici mes nouveaux poèmes, bonne lecture (Paillou est mon surnom sur d'autres forums).



Regard baissé vers le sol
Je me bats pour avancer
Avant tu me jouais des clefs de sol
Maintenant, c'est uniquement ta voix que j'aimerai écouter.

Je ne sais pas où aller
Ô chère divinité, me voilà surement perdue
Peux-tu me montrer un sentier ?
Ou vas-tu te taire, comme tu l'avais fait quand au loin, je t'avais aperçu ?

Dois-je aller à gauche, à droite, devant ou derrière ?
En vain, je ne trouve pas mon chemin
Peux-tu au moins me dire quoi faire ?
Me dire si cette forêt a-t-elle une fin ?

C'est en voulant te rejoindre
Que je me suis retrouvée ici
Je n'aimais plus l'entendre geindre
Lui, celui qui t'as fait souffrir ainsi.

Bras croisés, je continue d'avancer
Je mets un pas devant l'autre
Incertitude certaine
Ô Désespoir, tu es si dérisoire...


© Paillou



Tout droit sortit d'un film d'horreur
Se traînant du Monde tous les malheurs
Le cœur emplit de déshonneur
Divinité empoisonnée, je te présente ce malade.

Errant dans les tombeaux d'une mélopée désaccordée
Courant sur la route désertée de ces messieurs les abandonnés
Hurlant à qui veut l'entendre son désir maladif de tuer
Prodigieuse charade, devines qui se cache derrière ce masque bicolore.

Faisant signe aux voitures qui passaient par là
Brandissant sa main dans les airs comme si il tenait un bouquet de lilas
Cachant bien son jeu dans une erreur qu'il ne regrettait pas
Amusante chasseuse, course donc ce gaillard aux yeux hagards.

Quand finalement, il parvient à monter dans une voiture
Et s'installer en amadouant les passagers par ses gentils murmures
De sa poche, il sort un couteau luisant pareil à une armure
Trouble destinée, qu'as-tu réservé à ces innocents ?

Et cet étranger s'amuse
Se servant de la mort comme muse
Et son sadisme jamais ne s'use
Sanglante blanche-neige, laisse-moi t'offrir ce fou comme cadeau et tu l'aimeras, je l'espère.


© Paillou



Dans les flammes bleutées
L'horizon a brûlé
Sur les cartes décimées
Les mots ont saigné.
 
Se démenait la rivière
Forte et fière
Grondait l'ouragan
Muse du vent.
 
Frappait la foudre
Étincelle de poudre
Battait la pluie
Achevant l'aigle gris.


© Paillou



Tu te glisses autour de moi
Tu t'attardes au creux de mes émois
Jour et nuit, tu es là
Je sais que tu n'abandonneras pas.
 
Prisonnière de mes sombres vestiges passés
Je suis la Chevalière des milles et une afflictions tourmentées
Je vis pour les écrivains oubliés
Je prends ma plume et écris ces mots pour tout consumer.
 
Hallucinations perdues ?
Croyance déchue ?
Rêve éphémère ?
Tu ne me connais pas, pourtant, qu'ignores-tu de moi ?
 
Devant les murailles de mes chimères inavouées
Mes tourments auront une fois de plus, prouvé leurs inexplicables raisons
Bloquée sous cette tour souillée par les haines incontestées
Je ne peux affronter cet adversaire aux yeux enflammés.
 
Tu es l'Aigle du vice et du mal envoûté
Tu es la Sirène des Nuits imméritées
Tu es la Maraudeuse des siècles brouillés
Tu es la Cavalière des cauchemars aux tendres divinités.
 
Nos histoires ont toujours été compté
Jamais par d'autres que les Grands Rois du Passé
Nos bougies de cires n'ont jamais été embrasées
A jamais, leurs lueurs invisibles flamboieront dans les étoiles des légendes inespérées.



© Paillou



Parfois il m'arrive encore
Malgré tous mes efforts
Que mes pensées s'envolent vers toi
Et ne reviennent pas.

Que la vie est cruelle
Ô misérable dilemme
Que choisir entre deux désirs
La vie ou la mort ? Plus rien ne m'inspire.

Tant ton départ a été violent
Je n'ai pu stopper le temps
Avec toi sont parties mes couleurs
Couleurs qui chaque jour, m'émerveillaient encore.

Je n'ai plus envie d'écrire
Ni même de rire
Donne-moi la chance de reprendre
Cependant, tout laisse à croire que rien ne pourra plus me surprendre.

Ces mots n'ont beau être que cafouillage
Voir même d'insignifiants gribouillages
Peut-être un jour les brûlera-t-on
Et au ciel te voir, ils monteront...


© Paillou.



Un être au regard vide, rien de plus
Une âme aux tourments chagrinés, rien de moins
Une lune sans son teint blafard, rien de plus
Un arbre sans ses feuilles striées, rien de moins.
Qu'importe les chaînes qui pourraient me retenir
L'important, c'est que j'apprenne à me rendre ivre
Ivre de notre amitié qui, sans s'en douter
A peut-être, à jamais lié nos destins.

Si un jour décidait la vie, à moi de t'enlever
Je ne serai plus, au creux d'un cendrier, que de la cendre
Et une rafale dernière j'attendrai
Pour que, sans un regard en arrière, loin elle m'emmène.
Si une nuit, les étoiles corrompaient notre amitié
Je ne serai plus, blottis au cœur des ténèbres, qu'un voile noir
Et une dernière chute, j’espérerai
Pour que mon chagrin, l'on me fasse oublier.

Une dernière danse, je pourrai faire
Un dernier cri, je pourrai pousser
Un dernier coup, je pourrai donner
Pour te garder, tout ça, sans hésiter, je ferai.
Si disparaître au cœur de la perversion des flammes narcissiques, tu dois
Si affronter l'ennemi au Sombre Cœur, tu es destinée
Si te perdre dans une guerre inutile, je dois
Croiser les bras, je ferai, et brûler avec toi, je me permettrai...


© Paillou



Abandonné dans mes misères perdues
Livré à une félonie de désespoir
J'hurle dans une nuit aux amours absolus
Proférant des paroles blasphématoires.
Ignorant la furieuse nitescence du soleil perclus
Murmurant au ciel de désordonnées logorrhées
Je suis du regard le vol d'une coquecigrue
Que la déréliction semble avoir vidée.

Méphitique est ce palace aux centaines de pixels
Que l'isolement essaye vainement d'obombrer
Je le perquisitionne, chaperonné de mon ectoplasme résurrectionnel
Sans comprendre qu'en dessous se trouvent des hypogées.
Je frôle prudemment les probes hérésies
Ressemblant à la fatale poudre de succession
Ressentant une troublante synesthésie
Pressentant une odieuse appréhension.

Lorsque la confiance industrieuse est absente
Et que les fréquentations avec elle se font courantes
Mieux vaut se méfier de ces accointances
Car voilà, me voilà jeté en prison, et l'incertitude me hante.
Prisonnier d'une prison de pierres incarnates 
La folie me tourne autour, sadique et méprisante cruauté
Mes songes en deviennent mats
Oubliant cette passion ancienne, tourmentée et assassinée.

Le manque est un danger pour ma lucidité 
Lointains sont les souvenirs de mes lèvres sur tes mains
L'envie de te bâtir une cariatide ne m'a pas été enlevée
Je te promets de rester impavide pour te prouver que je n'ai rien.
Ta vénusté disparue cause incongruité et déficience au fond de mon cœur
Sous les flammes incandescentes brûle mon dernier espoir
Seulement toi peut construire mon propre bonheur
Et j'ai l'impression d'être mené à un abattoir.

Je te cueille inconsciemment une dernière amarante
Soufflant sur ses pétales rosées et gelées
Au-dessus de moi résonne une guerre qui me tourmente
Alors attrape cette fleur et lance une prière finale pour ta liberté. 
Plus aucun avenir n'a besoin d'être écrit
C'est inscrit sur la pierre et la soie
Je vais à jamais croupir ici
Sans que tu ne te rendes compte de quoi que ce soit...


© Paillou



Inutile de me chanter des déchéances
J'ai apprit à ne plus les écouter
Cessez de me jouer des louanges
J'ai comprit qu'elles m'indifféraient.
Je suis un polymathe, un briscard
Réduit à se noyer dans des pleurs piaculaires
Vous m'avez jaspiné trop de mensonges hagards
Pour que je me laisse simplement faire.
Les souvenirs immarcescibles de ce supplice approfondi
Chaque jour, chaque nuit, ils sont présents
Je bois ce calice jusqu'à la lie
Et me tâche du sang des anciens sacrements.

Ne niez pas vos propos blasés
Je vous rattraperai, arrêtez votre course effrénée
L'heure des tourments est passée
Cessez de vainement chercher des acopes brisés.
N'allez pas vous camoufler dans une alfange
Les âmes des temps oubliés vous tueraient
Mais malgré mes propos, je doute que cela change
Je vous en conjure, ne tentez pas de me raccoiser.
Mais que dire d'autre 
Vos paroles qui accusent mes remembrances me brisent
Un coup vers l'autre, un coup vers moi, un coup vers d'autres
Et je sens mon cœur qui agonise.
Et je veux juste ...

Partir, là-bas derrière ces océans déchaînés
Me défiler, par ici derrière ces lunes excentriques
Ne plus jamais revenir et ne plus jamais me souvenir
Et guider mon regard vers le ciel qui se charge de rosoyer.
Et vous, vous souhaitez juste...
Décider de rester, ici pour continuer à chanter
Planter vos piquets, sur cette terre pour finir votre histoire narcissique
Toujours revenir sur vos pas et toujours vous souvenir
Et oublier les étoiles pour vous dévouer à vos songes bâclés...


© Paillou



Un matin, je te le promets
J'essayerai de comprendre et de les traiter
Avec peut-être un peu plus de respect
Qu'aujourd'hui je n'en ai.
Mais je ne parviens à entendre tes sentiments
Ni à suivre ton abominable raisonnement
Encore moins à saisir pourquoi je te regarde admirativement
Et à me masquer derrière ce ridicule accoutrement. 

Un soir, je t'en fais le serment
J'essayerai de cesser de leur chanter des mots sanglants
Avec peut-être un peu moins d'enchantement
Qu'hier je n'en avais en mentant.
Mais j'arrive cependant à me montrer
Et à poursuivre ton chemin déjà tracé
Encore plus à assimiler pourquoi je t'ai aimé
Et à me dévoiler devant ce formidable masque rayé.

Un jour, je te le certifie
Je serai en mesure d'apprendre tes agonies
Avec peut-être un peu plus de répit
Que demain, je n'en aurai dans ces anomalies.
Mais je ne peux plus continuer ainsi
Ni à écrire des diableries
Encore moins à dessiner des bizarreries
Et à me défiler à côté de cette empoisonnante droguerie.

Une nuit, je te l'augure
Je pourrai te peindre une caricature
Avec peut-être un peu moins de cassures
Que jamais je ne pourrai ne plus avoir en cette écriture.
Mais je peux encore attraper une plume d'hachures
Et à créer des mésaventures
Encore plus à inventer des sculptures
Et à me tuer en face de toi, misérable enflure. 


© Paillou



Ô Solitude ! Doux et amer jugement
Toi qui es si fière, là haut dans les cieux
Pourquoi lui as-tu arraché tout sentiment ?
Pourquoi le fais-tu pleurer lorsque sur les journaux, il pleut ?
Ô Souffrance ! Obstiné et défaillant sentiment
Toi qui es si petite, là en bas, dans le feu
Pourquoi m'as tu donné tous ces arguments ?
Pourquoi me fais-tu rire lorsque dans la nuit, se font les adieux ?

Ô Bataillon ! Nuisible et agréable compagnie
Nous qui sommes si fiers, là haut dans les cieux
Pourquoi nous as-tu arraché tout sentiment ?
Pourquoi nous fais-tu pleurer lorsque sur les journaux, il pleut ?
Ô Bonheur ! Douteuse et confiante sensation
Nous qui sommes si petits, là en bas, dans le feu
Pourquoi nous as-tu donné tous ces arguments ?
Pourquoi nous fais-tu rire lorsque dans la nuit, se font les adieux ?


© Paillou



Mon âme est comme les matins caligineux
La nitescence n'y existe plus 
Cloîtrée entre 4 murs rugueux
Mes yeux smaragdins ne voient plus. 
Je ne peux plus me sentir vivante
Mais mes souvenirs restent immarcescibles
Une déréliction effroyable m'a contre toute attente
Prise sans pitié pour cible. 

Mes algarades habituelles sont mortes
Mon cœur est semblable à du verre hyalin
Je me dis qu'il me faut être forte
Mais je n'ai plus pour pleurer, que des draps de satin. 
Expliquez-moi comment suis-je censée vivre
Expliquez-moi comment suis-je censée respirer
On m'a arraché ma liberté et sans remord, on m'a rendu ivre
On m'a brûlé mes droits et sans pitié, on m'a drogué. 

Me musser, voilà leur but 
Me foudroyer d'horions, voilà leur objectif
Je n'ai même pas pour me cacher, une simple hutte
Je n'ai pas le temps de fuir, déjà m'ont-ils injecté des sédatifs. 
Je ne compte plus les jours passés dans cette pièce close 
Je suis devenue une folle agelaste 
Ma voix éraillée est devenue morose
Mon cœur squalide est bourré d'ectoplasmes. 

Je ne sais pas ce qu'ils veulent de moi
Ce sont des psychopathes, des aigrefins 
Je suis bloquée sur une chaise de bois
Pendant que ces fous arrivent à leurs fins.
Je ne désire que partir
M'en aller loin d'ici
Mourir et ne plus souffrir
Oublier tout le sang qu'ont fait couler les scies. 

Un matin ou un soir, qu'importe le moment choisi
Lorsqu'ils viendront pour assouvir leur soif de dégénérés 
J'aurais refait toute leur triste uchronie 
Et tout ceci n'aura été que controuvé.
Adieu les tortures imméritées, les ténèbres obscures et le sang purpurin 
Je ne serai plus là pour hurler d'horreur, encore et encore
J'aurais finalement décidé de marquer la fin 
Mes veines seront ouvertes et le vermillon tâchera à jamais mon corps. 


© Paillou



hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Kalynka


Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2013
Messages: 230
Localisation: Dans votre esprit
Féminin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 18:06 (2014)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Très jolie, coup de coeur pour " la peur " et " enfermée " Mr. Green


hebergeur image


"Les louves attirent toujours les loups car les loups aiment être mordus par les louves. "
La Banquière (1980)
Revenir en haut
Skype
Shining


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2012
Messages: 320
Localisation: In the World of wolves. ♥
Féminin Cancer (21juin-23juil) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 21:50 (2014)    Sujet du message: MES POÈMES ♪ Répondre en citant

Aha, thank you ^^


hebergeur image


« Sometimes I hate the life I made, everything is wrong everytime... ! »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:58 (2016)    Sujet du message: MES POÈMES ♪

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum -> COMMUNAUTÉ -> VOS CRÉATIONS -> POÈMES/NOUVELLES/ROMANS Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Visiter Le site ABC-DU-GRATUIT.com... Blog Looklady
Forum de loup-garou ¤ Galerie de loup-garou ¤ Films et Séries de loup-garou ¤ Livres de loup-garou ¤ Lycanthrope loup-garou ¤ Histoires et témoignages loup-garou
Discutions et Débats loup-garou ¤ le portail loup-garou
loup