Lune
LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum
 
 
 
LTDL : La Tanière des Lycans Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

NOUVELLE HISTOIRE ~ LINITSEL

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum -> COMMUNAUTÉ -> VOS CRÉATIONS -> POÈMES/NOUVELLES/ROMANS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chloup


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2013
Messages: 186
Localisation: Dans une forêt verdoyante
Féminin Lion (24juil-23aoû) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 2 Juil - 08:47 (2013)    Sujet du message: NOUVELLE HISTOIRE ~ LINITSEL Répondre en citant

Oui, j'ai débuté une nouvelle histoire :$ Je sais c'est pas bien de ne pas finir un projet et d'en attaquer un autre :$... Mais cette histoire me trottais en tête et me séduisais beaucoup alors voilà! C'est une histoire de loup-garous (ce pourquoi je la met ici xD). Mais bien-sûr, les loups-garou ne sont pas des bêtes sanguinaires!
je vous laisse découvrir l'histoire par vous même Smile

Bonne lecture~


Le souffle froid du vent d'Ouest balayait la poussière sur la surface de la pierre grise. Cette sourde mélodie entrainait dans sa lancée les effluves de la forêt endormirent. L'humidité s’engouffrait au sein de la roche pour embaumer les parois de son odeur forte et fraiche. Son haleine ne venait pas seulement lécher la pierre mais également la peau de nos visages assoupis. D'un frisson, je pivotais sur moi-même, flanc droit contre le sol moelleux qui épousait les formes de mon corps svelte. Tirant un peu plus la couverture sur une partie de mon faciès, je me laissais à nouveau bercer dans les bras de Morphée. Il était trop tôt pour se lever, j'en étais persuadé. À moins que je n'aie conscience d'aucun autre acte si ce n'est dormir. Peu importait pour le moment. Le plus important était de se reposer avant les premières lueurs du crépuscule. Mes muscles détendus, je voyageais à travers mes rêves plus étranges les uns que les autres. Étrange, ce n'était point ma pensée à cet instant. Des scènes floues défilaient sous mes yeux scellés. Comme souvent, des yeux familiers m'observaient à peine perceptibles entre les arbres. Des yeux plus ou moins brun, plus ou moins brillant, plus ou moins présents. Tout ce qu'ils m'inspiraient était sécurité et protection. Si ces images floutées se transformaient de manière à ce que le stress m'empoigne et qu'un possible cauchemar débute, il suffisait que ces perles dorées apparaissent pour que le reste me semble futile.
La créature qui détient ces yeux était mon ami. C'est en tout cas ce qu'on nous disait depuis l'enfance. Chaque membre de la tribu déteint un ami caché au fond de soi qui un jour deviendra plus présent qu'il ne l'a jamais été. J'ai voulu en savoir plus à ce sujet, comme beaucoup d'entre nous les enfants, mais aucun adulte nous en ont appris plus. Nous avons même tenté à maintes reprises d'interroger le shaman. Sa seule réponse était toujours la même: "Patiente, mes chers. Pour votre quinzième anniversaire, vous comprendrez". Depuis lors, chaque adolescent, bien plus que les enfants, avait hâte de connaître la vérité sur ce passage à l'âge adulte. Mais ce qui prenait bien plus de place que la hâte était bel et bien la peur, la peur de cette inconnue. C'est exactement ce que je ressentais, deux semaines avant mon heure. Les adultes avaient beau me rassurer, j'avais peur. Mais pourquoi? Alors que la grande majorité des adultes en sont revenu vivant à part de rares exceptions lors des hivers les plus rudes. Nous étions en pleins mois de juin, je n'avais aucune raison de m'inquiéter. Le shaman avait une raison simple à mon stress si intense: "C'est ton ami aux yeux bruns qui s'affirment de plus en plus dans tes rêves. Plus il devient présent et plus ta peur augmentera. Ton esprit a peur de ton ami car il ne le connaît pas encore. Mais n'ai crainte, ils finiront tous deux par devenir inséparables. C'est d'ailleurs en train de commencer. Plus tu rêves de ses yeux et plus tu te sens bien en sa présence". Il avait raison. Depuis trois à quatre mois, plus je rêve de lui et plus je me détends malgré cette peur grandissante. Plus le temps avançait et moins je comprends cette peur. Au départ ce n'était pas gagné. Toute mon enfance, les seules fois où je rêvais de lui je faisais un cauchemar, essayant de fuir ces yeux menaçants. Mais depuis qu'il devient plus présent, c'est comme si je me familiarisais avec la bête. Comme si je me rendais compte qu'elle ne m'attaquait jamais mais se contentait de me regarder et guetter le moment venu où nous finirons par nous rencontrer. Personne ne sait à quoi ressemble son ami avant l'âge de quinze ans. Je ne sais pas non plus si les adultes rêvent de leurs mais car ils n'en parlent jamais, en notre présence en tout cas.
La scène vira aux oranges ternes avant que le verrou cède et que mes pupilles noirs rétrécissent avec la lumière. Instantanément je refermais les yeux avant de les rouvrir doucement. Le crépuscule était déjà là. Au fil des minutes qui suivirent chaque personne s'éveillait, plus ou moins aidé par ses proches. Assise, toujours dans mon lit, un bras vint d'échouer sur mes jambes. Je le pris sans aucune délicatesse et le rendis à son propriétaire.
"- Debout Ednis!", beuglais-je, la voix rauque, en bousculant mon grand frère.
"- Hmm... Merci pour ton doux réveil, Lahé", soupira-t-il en retirant les peaux qui le recouvraient.
"- Mais de rien, voyons"
Le jeune homme, adulte depuis trois ans, me fusilla du regard avant de se lever tout en s'étirant. Je l'imitais, puis m’empressai de sortir de la grotte tandis que la majorité de mes congénères somnolaient encore dans leur duvet. Je fis quelques mètres sur la droite, en diagonale, jusqu'à attendre un amas de terre et de rochers échoués. Je le gravis en quelques enjambées agiles et put enfin admirer le coucher du soleil. Mon regard brun écorce savourait cet instant magique. L'instant où le soleil laisse place à la lune et que le jour disparaît jusqu'au lendemain pour laisser place à la nuit. Le vent frais et humide par les pluies de la matinée, s'engouffra sous mes vêtements légers tout en s’entremêlant dans mes longs cheveux bruns. La peau de daim n'était pas la meilleure barrière contre le froid. Mais en juin, cette fraicheur était tout à fait supportable. Mais tous ces détails faisaient si pâle figure face à ce soleil ocre. Ce sont ses longs bras rouge orangé qui inondaient la grotte et nous réveillaient chaque soir. Si le ciel était couvert c'était la perte de luminosité qui nous faisait ouvrir les yeux. Contrairement aux autres hominidés, nous n'étions pas diurnes mais bien nocturnes. D'où le nom de notre peuple, liNitsei, qui veut dire "Les nocturnes" en Maliak, notre langue. Notre langue tout comme notre peuple est l'un des peuples nomades les plus anciens encore présent au sein de cette société de consommation, au cœur de la Sibérie. Contrairement aux autres tribus nomades, aucun d'entre nous n'a subi à la tentation de rejoindre les peuples sédentaires qui détiennent une richesse qui n'est pas la nôtre, l'argent. Sans que les autres civilisations nous comprennent, nous n'avons aucune envie de quitter ce pour quoi nous sommes nés. Tout ce dont ils détiennent ne nous intéresse pas. Notre vraie nature et notre vie se trouvent ici, en Sibérie et nulle-part ailleurs. Les seules personnes qui ont dû quitter la tribu furent ceux dont l'ami ne s'est pas déclaré pendant l'enfance. Cette personne ne peut être heureuse parmi nous s'il ne détient pas ce pour quoi nous sommes véritablement, nous liNitsei. La seule façon de remédier à cela est de laisser cet enfant entre les mains d'un autre clan de nomade, éleveur de rennes. Ces peuples malgré leur crainte et préjugés envers nous ont fini par nous faire confiance. Et depuis, c'est avec plaisir qu'ils accueillent ces jeunes sans ami car ce sont souvent les meilleures mains d’œuvre qu'ils puissent avoir et une relève assurée.



hebergeur image


"Je germerais sur ton coeur, je m'épanouirais sur ton corps et je fanerais à ta mort." Fleur Lupine
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Juil - 08:47 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
IceWolf-Loupblanc


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2013
Messages: 37
Localisation: Mozac
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû - 01:45 (2013)    Sujet du message: NOUVELLE HISTOIRE ~ LINITSEL Répondre en citant

J'aime bien ok


hebergeur image


IceWolf
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:32 (2016)    Sujet du message: NOUVELLE HISTOIRE ~ LINITSEL

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LTDL : La Tanière des Lycans Index du Forum -> COMMUNAUTÉ -> VOS CRÉATIONS -> POÈMES/NOUVELLES/ROMANS Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Visiter Le site ABC-DU-GRATUIT.com... Blog Looklady
Forum de loup-garou ¤ Galerie de loup-garou ¤ Films et Séries de loup-garou ¤ Livres de loup-garou ¤ Lycanthrope loup-garou ¤ Histoires et témoignages loup-garou
Discutions et Débats loup-garou ¤ le portail loup-garou
loup